Laetitia Casta : Prélude et fugue

Laetitia Casta
Clara Haskil, prélude et fugue
📅 Samedi 19 novembre
⏰ 20h30
➡ Réservations : www.biguglia.corsica
Clara, ou la simplicité sonore d’un beau prénom latin. Rayonnant, transparent, il dit l’éclat et la lumière. Chez Clara Haskil, cette lumière est à la fois très forte et très fragile.
Humble et intense, jusqu’au mystère.
Son ami Charlie Chaplin a confié un jour qu’il n’avait rencontré que trois génies dans
sa vie : Einstein, Churchill et Clara Haskil.
Elle a été l’une des plus grandes pianistes du XXème siècle. Pourquoi ? Qui peut le
dire ? Son talent est une grâce qui brille dès l’enfance, et qui se manifeste avant qu’elle
ait appris à lire. Une simple petite fille roumaine qui s’applique, avec un seul doigt, à
reproduire au piano une mélodie de Schumann qu’a jouée sa mère. Une soixantaine
d’années plus tard, après d’innombrables épreuves, elle est enfin reconnue à sa juste
valeur, multiplie les concerts, voyage dans le monde entier. Et pourtant, elle semble
n’avoir jamais changé, à peine bougé. Le génie, a dit Baudelaire, n’est que l’enfance
retrouvée à volonté ; mais Clara Haskil, elle, qui n’eut jamais d’enfants, paraît parfois
n’avoir pas même besoin de retrouver une enfance qu’elle n’a jamais perdue. À moins
qu’on ne l’en ait privée ?…