Spazi naturali – Espaces naturels

A zona marittima di a lingua renaghja di a Marana è u stagnu di Chjurlinu
A zona marittima di a lingua renaghja di a Marana è u stagnu di Chjurlinu Da a strada chì desserve a lingua renaghja è e so marine, si vede paisagi perpendiculari à u cuntornu di costa. Trà e pinete è e residenze balnearie, tombuli di rena o di lande permettenu di vede u mare
  • U stagnu di Chjurlinu
  • A lingua renaghja (fora di e zone urbanizate)
  • A zona renicciosa di marina
A zona chì si stende aldilà di i circondi di u stagnu è chì cuncerna e zone di prataline umide. U situ face parte di i spazii assignalati di u litturale Corsu per via di a so stesa, di a diversità di i so lochi, di u so paisaghju ammanitu da una vera musaica di pupulamenti di vegetali è di u so interessu patrimuniale. Tutti sti criterii anu permessu di classificà u situ in SPAZIU ASSIGNALATU DI U LITTURALE. Laguna mediterrania è più grande zone umida di Corsica, u situ di Biguglia hè statu dichjaratu d’impurtanza internaziunale in u 1991 pè u spaziu di vita casana di l’acelli d’acqua.

Ambiente
Truvemu una diversità di lochi di prima trinca: u stagnu di Chjurlinu cù i so erbaghji, e zone umide cunfinente cù cannarecci, prati saliti, alzeti, abbuscamenti di tamarici è l’infilarate di l’orli di canali, a vegetazione padulana (ghjuncu, quadrelle), stagnali di a penisula di San Damianu, qualchì engana à u sbuccatoghju di u Bevincu eppo, à l’orlu di fangaglie chì fianchighjeghjanu u stagnu, a pineta nant’à a lingua renaghja è a vegetazione di e rene marittime. St’ecosistemu diviziosu agrotta numerose spezie animale (25 spezie prutette altre chè l’acellume è più di 200 spezie d’acelli sedentarii quant’è invernanti è chì facenu u so nidu, frà quesse più di 160 sò prutette) è vegetale (più di 450 varietà presente, frà quesse 7 spezie prutette è 32 spezie scarse o assai scarse à u livellu di a Corsica). U stagnu di Chjurlinu, u più grande di Corsica è ricunnisciutu da a cunvenzione RAMSAR, cuntene un erbaghju zeppu di fanerugami acquaghjoli, cù un scumpartimentu prugressivu secondu a salinità, chì agrotta assai bestie invertebrate è pesci permettendu a ripruduzzione di l’acelli chì anu impiaghjatu, frà quesse e 3 spezie maiò : l’anatra ciuffuta, u turcottu capirossu è a furga. Vistu sta divizia di lochi è di spezie, ste stallazione lagunarie sò essenziale pè u mantenimentu di l’equilibri ecologichi.

U lidu
Dapoi a strada di u lidu, e sequenze di tombuli di rena o di lande permettenu di vede senza straziu un’infilarata di lochi naturali trà u stagnu è u mare : a fangaglia, u cannarecciu, a striscia d’arburi, eppo aldilà di a strada, una zona di machja o di valdu, u tombulu di rena è a marina. Una diversità maiò d’ambienze, di mutivi è di culori pè un paisaghju di prima trinca.

A flora è i spazii di vita casana
13 tippi di spazii di vita casana naturali d’interessu cumunitariu sò ricensati nant’à u situ Natura 2000 (ZSC FR9400571) di u stagnu di Chjurlinu. A maiò parte di u situ hè riprisentata da a laguna custiera (76%, sia 1 503 ettari), u restu essendu scumpartutu, à livellu di 1 à 3%, trà sti sfarenti spazii di vita assuciati, vale à dì i prati saliti mediterranii, fratte alufile, tombuli di rena, pratuline umide mediterranie, megafurbiete igrufile, fureste à Salix alba è Populus alba, etc.). Parechji di sti spazii di vita anu un interessu ecologicu maiò ghjustificatu da a so iscrizzione in l’aghjunta I di a Direttiva « Spazii di vita casana, Bestie, Flora » ».
Si custatta una ricchezza fluristica maiò, cù una divizia di spezie, è una grande patrimunialità di u situ cù una trentina di spezie assai patrimuniale (Thelypteris palustris, Sagittaria sagittifolia, Tamarix africana...), frà quesse duie d’interessu cumunitariu (Kosteletzkya pentacarpos, Limonium strictissimum).

E bestie
U stagnu di Chjurlinu accoglie una diversità d’animali assai patrimuniali, frà quessi duie spezie di cuppulate scarse, prutette à livellu naziunale è europeu : a cistude d’Europa è a cuppulata d’Hermann, un anfibiu endemicu cirno-sardu : u Discoglossu sardu, prutettu dinù in Francia, in Europa, è un pesciu: l’Afaniu di Corsica d’interessu cumunitariu.
Stu stagnu hè impurtantissimu pè numerose spezie d’acelli. Ghjè un assu maiò di migrazione, aghja di ripruduzzione, d’invernata o ancu d’ingrassata. Cusì, u ricensu di l’acellume di u situ mostra più di 120 spezie d’acelli, frà quesse spezie chì facenu u so nidu (furga, anatra ciuffuta, turcottu capirossu...), spezie chì ci scalanu durante a so migrazione (numerosi acelli di litu, grandi trampalaghji è laridei (acule marine, gabbiani, rundinelle marine, cappuccini neri…). Parechje spezie d’Europa centrale è settentriunale venenu dinù à invernà in i cannarecci (fanettu di foce, pendulinu, cannaghjola mustacciuta...).
U stagnu di Chjurlinu hè unu di i siti francesi i più impurtanti pè i so effettivi inverninchi d’acelli d’acqua cù 10 000 à 30 000 individui. U locu accoglie dinù duie spezie di mulluschi assai patrimuniale : Oxychilus tropidophorus, Cornu aspersum aspersum. À i chirutteri li piace dinù u stagnu di Chjurlinu è e zone umide satellite. Sti spazii sò siti di caccia maiò anzituttu pè u Murinu di capaccini.


A pesca artigianale
U stagnu hà dinù qualità piscarecce, permettendu una pesca artigianale grazia in particulare à a piscicultura naturale à parte da u mare. Stu stagnu pocu prufondu, à a limita cumuna trà locu marinu è cuntinentale (mischju d’acqua salita chì s’infrugna da a foce è d’acque dolce ghjunghjendu da a conca fiumaresca), accoglie una divizia di bestie acquaghjole. A stallazione d’un pianu di gestione piscicula permette à i piscadori prufessiunali di cuntinuà à prufittà di sta manna (quasi 100 tunellate di pesci sò piscate ogni annu) rispettendu à tempu misure indispensevule à u mantenimentu di a risorsa, cum’è a creazione d’una zona d’interdizzione di pesca riprisentendu 20 % di u pianu d’acqua. A famosa buttaraga corsa, u caviale di a Corsica, hè fatta dapoi seculi è seculi à parte da a stacca d’acelli salita è siccata di i mazzardi salvatichi di u stagnu. Ghjè una di e pruduzzione artigianale e più savurite di Mediterraniu.

A Rimpianata Stella Mare
Un arnese chì si face valè à u livellu regiunale è internaziunale.

L’attività di ricerca portanu nant’à l’ingigneria ecologica in duminiu litturale è marinu. Entrenu in a dinamica di u sviluppu di i prugetti di l’Università di Corsica pè trasfurmà a ricerca in ricchezza. St’Unità labellizata da u CNRS di ghjugnu 2011, hè appicciata à l’Istitutu Ecolugia è Ambiente. L’ogettivu di l’UMS STELLA MARE hè a maestria è a gestione integrata di e risorse piscarecce è litturale di Corsica pè trasferì innuvazione tennulogiche versu i prufessiunali di u mare è permetteli cusì di mette in risaltu è diversificà e so pruduzzione nant’à spezie venendu da u litturale corsu, gestì e so risorse naturale pè una spluttazione à longu andà, favurizà una pesca rispunsevule è un’acquacultura ancu ella à longu andà.
U prugettu scientificu di a rimpianata hè orientatu nant’à a ricerca, u trasferimentu di tennolugia versu i prufessiunali è a sensibilizazione in particulare di e giovane generazione. Stu situ di ricerca risplende miccu solu in Corsica ma dinù à u livellu internaziunale. Difatti, a rimpianata Stella Mare cullabureghja dinù cù riprisentanti d’Università Sarde è Scuzzese, ind’a ricerca scientifica in leia cù u duminiu di a biolugia marina. In più di l’aspettu scientificu è ecunomicu di i travaglii di ricerca, u situ organizeghja ghjurnate di sensibilizazione à a biodiversità vicinu à i sculari.

A spiaggia
A marina di rena, detta a Marana, si stende nant’à una vintina di chilometri. A longa striscia renicciosa hè occupata da stabilimenti permettendu d’allughjassi, risturassi è rinfriscassi cù pussibilità di parechje attività nautiche. Sì vo vulite lochi calmi, i truverete in numerosi spazii di natura salvatica.

La zone maritime du cordon lagunaire du lido de la Marana et l’étang de Biguglia
La route qui dessert le lido et ses plages déroule ainsi des paysages perpendiculaires à la ligne de côte. Entre les pinèdes et les résidences balnéaires, des séquences de dunes ou de landes ouvrent quelques vues sur la mer.
  • L’étang de Biguglia,
  • Le cordon lagunaire (hors zones urbanisées),
  • La zone sableuse de plage,
La zone qui s’étend au-delà des abords de l’étang et qui englobe les zones de prairies humides. De par son étendue, sa diversité des milieux qui le composent, son paysage façonné par une véritable mosaïque de peuplements de végétaux et son intérêt patrimonial, le site est identifié comme un espace remarquable du littoral Corse. L’ensemble de ces critères ont permis de classer le site en ESPACE REMARQUABLE DU LITTORAL. Lagune méditerranéenne qui constitue la plus grande zone humide de Corse, le site de Biguglia est reconnu en 1991, comme étant d’importance internationale en tant qu’habitat pour les oiseaux d’eau.

Environnement
Le site comprend une diversité de milieux exceptionnelles : l’étang de Biguglia avec ses herbiers, les zones humides adjacentes avec des roselières, des prés salés, des boisements d’aulnes et de tamaris et les alignements des bords de canaux, la végétation palustre (jonc, scirpes) des marais de la presqu’île de San Damianu, quelques enganes au débouché du Bevincu et en bordure de vasière qui bordent l’étang, la pinède sur le cordon littoral et la végétation des sables maritimes. Ce riche écosystème abrite une très grande diversité d’espèces animales (25 espèces protégées autres que l’avifaune et plus de 200 espèces d’oiseaux aussi bien sédentaires que hivernantes et nicheuses dont plus de160 sont protégées) et végétales (plus de 450 variétés présentes dont 7 espèces protégées et 32 espèces rares ou très rares à l’échelle de la Corse). L’étang de Biguglia, le plus vaste de Corse et reconnu par la convention RAMSAR, comprend un herbier dense de phanérogames aquatiques avec une répartition progressive en fonction de la salinité qui abrite une faune d’invertébrés et de poissons riche et diversifiée permettant la reproduction des oiseaux en hivernage dont les 3 espèces majeures : le Fuligules milouin et morillon et la Foulque macroule. Au regard de cette grande diversité de milieux et d’espèces, le complexe lagunaire joue un rôle essentiel dans le maintien des équilibres écologiques.

Le lido
Depuis la route qui dessert le lido, les séquences de dunes ou de landes offrent des fenêtres sauvegardées où apparaît clairement l’enchaînement des milieux naturels entre l’étang et la mer : la vasière, la roselière, la frange arborée, puis au-delà de la route, une bande de maquis ou de bois, la dune et la plage. Cette grande diversité d’ambiances, de motifs et de couleurs créent un paysage de grande qualité.

La Flore et les habitats
13 types d’habitats naturels d’intérêt communautaire sont recensés sur le site Natura 2000 (ZSC FR9400571) de l’étang de Biguglia. La majeure partie du site est représentée par la lagune côtière (76%, soit 1 503 ha), le reste étant réparti, à hauteur de 1 à 3%, entre les différents habitats associés à savoir : prés salés méditerranéens, fourrés halophiles, dunes, prairies humides méditerranéennes, mégaphorbiaies hygrophiles, forêts à Salix alba et Populus alba, etc.).Nombre de ces habitats ont un grand intérêt écologique justifié par leur inscription à l’annexe I de la Directive « Habitats, Faune, Flore ».
la Flore301.La zone présente une grande richesse floristique, avec une grande diversité d’espèces, et une grande patrimonialité du site avec une trentaine d’espèces hautement patrimoniales (Thelypteris palustris, Sagittaria sagittifolia, Tamarix africana...) dont deux d’intérêt communautaire (Kosteletzkya pentacarpos, Limonium strictissimum).

La Faune
L’étang de Biguglia accueille une faune variée et hautement patrimoniale dont deux espèces de tortues protégées au niveau national et européen et rares : la cistude d’Europe et la tortue d’Hermann, un amphibien endémique cyrno-sarde : le Discoglosse sarde, également protégé nationalement et au niveau européen et un poisson : l’Aphanius de Corse d’intérêt communautaire.
Axe de migration important, aire de reproduction, d’hivernage ou encore de nourrissage, l’étang de Biguglia joue un rôle crucial pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Ainsi le recensement de l’avifaune du site fait état de plus de 120 espèces d’oiseaux dont des espèces nicheuses (Foulque macroule, Fuligule morillon, Fuligule milouin...), des espèces y faisant escale lors de leur migration tels de nombreux limicoles, de grands échassiers et des laridés (Mouettes, Goélands, Sternes, Guifettes, etc.). Plusieurs espèces d’Europe centrale et septentrionale viennent également hiverner dans les roselières (Bruant des roseaux, Mésange rémiz, Lusciniole à moustaches...).
L’étang de Biguglia est un des sites français les plus importants pour ses effectifs hivernaux d’oiseaux d’eau avec 10 000 à 30 000 individus.
L’étang accueille également deux espèces de mollusques particulièrement patrimoniales : Oxychilus tropidophorus, Cornu aspersum aspersum.Les chiroptères affectionnent aux aussi l’étang de Biguglia et les zones humides satellites. Ces espaces constituent des sites de chasse majeurs notamment pour le Murin de capaccini.

La pêche artisanale
L’étang présente également des qualités halieutiques, permettant une pêche artisanale grâce notamment à l’alevinage naturel à partir de la mer. Cet étang de faible profondeur, qui se situe à l’interface entre milieu marin et continental (mélange d’eau salée s’immisçant par le grau et d’eaux douces arrivant du bassin versant), accueille une faune aquatique foisonnante.
La mise en place d’un plan de gestion piscicole permet aux pêcheurs professionnels de continuer à profiter de cette manne (près de 100 tonnes de poissons sont prélevées chaque année) tout en respectant des mesures indispensables au maintien de la ressource telle que la mise en place d’une zone d’interdiction de pêche représentant 20 % de la surface du plan d’eau.
La célèbre boutargue corse, le caviar de la Corse, est élaborée depuis des siècles à partir de la poche d’œufs salée et séchée des mulets sauvages de l’étang. C’est une production artisanale reconnue pour être l’une des meilleures de Méditerranée.

La Plateforme StellaMare:
un faire-valoir rayonnant àl’échelle régionale et internationale.
Les activités de recherche portent sur l’ingénierie écologique en domaine littoral et marin. Elles s’inscrivent dans la dynamique du développement des projets de l’Università di Corsica visant à transformer la recherche en richesse. Cette Unité labellisée par le CNRS en juin 2011, est rattachée à l’Institut Ecologie et Environnement (l’INEE). L’UMS STELLA MARE a pour objectif la maîtrise et la gestion intégrée des ressources halieutiques et littorales de Corse pour permettre un transfert des innovations technologiques vers les professionnels de la mer afin de leur permettre de : valoriser et diversifier leurs productions, sur des espèces issues du littoral corse, gérer leurs ressources naturelles en vue d’une exploitation durable, favoriser une pêche responsable et une aquaculture durable. Le projet scientifique de la plateforme est axé sur la recherche, le transfert de technologie vers les professionnels et la sensibilisation notamment vers les jeunes générations. Ce site de recherche rayonne non seulement à l’échelle régionale mais également à l’échelle internationale. En effet, la plateforme Stella Mare collabore également avec des représentants d’Universités Sardes et Écossaises, dans la recherche scientifique liée au domaine de la biologie marine. Outre l’aspect scientifique et économique des travaux de recherche, le site organise aussi des journées de sensibilisation à la biodiversité, auprès des scolaires.

La plage
La plage de sable dite de la Marana s’étire sur une vingtaine de kilomètres. La longue bande sableuse est bordée d’établissements permettant de se loger, se restaurer et de se rafraîchir. De nombreuses activités nautiques y sont également proposées.
Si vous préférez le calme, ici dans de nombreux espaces c’est la nature sauvage qui reprend ses droits.

ATTUALITÀ - ACTUALITÉS

Coupure d’électricité pour travaux
Coupure d’électricité pour travaux

🚨Coupure d’électricité pour travaux 📅 Mardi 13 décembre 2022 ⏰ De 9h30 à 16h30 📍 N°140 route 193 Casatorra Au

Panne de l’éclairage public au village d’Ortale
Panne de l’éclairage public au village d’Ortale

🚨Panne de l’éclairage public au village d’Ortale   Le câble qui alimente l’éclairage public est endommagé et doit être changé

Mercatu di Natale in Biguglia
Mercatu di Natale in Biguglia

🎅MERCATU DI NATALE IN BIGUGLIA 🎅 📅 Du 8 au 11 décembre 2022 📍 Marché couvert Programme du Mercatu di

SEGUITATE CI NANTA È RETE SUCIALE - SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX